Vendredi Juin 23 , 2017
Font Size
   


Les épreuves (Partie 2/2)

AddThis Social Bookmark Button
Entrée mosquée Islam

Les épreuves (2/2)

Nous avons montré dans la première partie de notre cours que le fait que Allaah éprouve le croyant dans ce bas monde n'indique pas qu'Il ne l'agrée pas. Le Prophète de la miséricorde, notre bien aimé MouHammad 3alayhi s salaam a dit dans le Hadiith rapporté par Al Boukhaariyy et Abouuhourayrah : "Man youridi l Laahou bihii khayran youSib minh" ce qui a pour sens : "Celui pour qui Allaah veut du bien, Il lui fait subir des épreuves".

Et Allaah ta3aalaa dit dans souurate Al Baqarah : Ce qui a pour sens : "Nous vous éprouverons par la peur, la faim, par la diminution dans les biens et par la mort de certains proches. Et annonce la bonne nouvelle à ceux qui font preuve de patience, ceux qui disent, s’ils sont touchés par une épreuve : Certes nous appartenons à Allaah et nous retournerons à Son Jugement au Jour Dernier"

Allaah a donc annoncé la bonne nouvelle à ceux qui font preuve de patience. Et ceux qui tirent un profit des épreuves qui les atteignent sont les croyants qui font preuve de patience. Mais que signifie ici faire preuve de patience? Faire preuve de patience ici signifie ne pas désobéir à Allaah à cause de l'épreuve qui nous a touché. Celui qui a été atteint par une épreuve et contraint son âme à ne pas désobéir à Allaah aura fait preuve de patience. Prenons l'exemple de celui qui a été éprouvé par la perte de ses biens et est devenu pauvre après l'aisance. Patienter face à la pauvreté signifie pour lui ne pas chercher à acquérir des biens par une voie illicite.

S’il s'attache à ce qui est licite malgré la pauvreté, fait preuve de piété et reste honnête, il sera récompensé par Allaah soubHaanahou wa ta3aalaa dans l'au-delà. Il se peut même que dans ce bas monde Allaah soubHaanahou wa ta3aalaa lui fasse parvenir une subsistance par une voie à laquelle il ne s'attendait pas. 

Al Haakim a rapporte dans son Taariikh d'après Abou 3Iicaa Ibnou MouHammad l'histoire d'une femme croyante nommée RaHmah bintou Ibraahiim. Al Haakim rapporte que le corps de son époux, tué lors d’une bataille a été déposé chez elle une après-midi. Elle a pleuré et ressenti une grande tristesse. Les femmes parmi ses proches et ses voisines se sont réunies pour l'aider à supporter cette grande épreuve.

Mais lorsque RaHmah bintou Ibraahiim a entendu l'appel de la prière de al maghrib, la prière du coucher du soleil, malgré sa grande douleur elle s'est levée pour l'accomplir. Dans sa prosternation, elle a demandé à Allaah de lui accorder la patience et la subsistance pour ses enfants qui étaient maintenant orphelins. En effet, son époux était menuisier et pauvre. Sa subsistance lui provenait du travail de ses mains au jour le jour. Il n'avait pas plus que ce qui suffisait pour la subsistance de sa famille et elle lui avait donné plusieurs enfants.

Par la volonté de Allaah 3azza wa jall cette femme s'est endormie dans la prosternation durant sa prière. Elle a alors vu son mari dans le rêve sur une terre étendue et verdoyante. Son visage était comme la lune une nuit de pleine lune. Il lui a donné un morceau de pain plus blanc que la neige et le lait, plus sucré que le miel et le sucre, et plus tendre que le beurre. Après qu'elle a mangé ce morceau de pain, son mari lui dit : « Va, Allaah t'a pourvue par cela pour ta nourriture et ta boisson tant que tu seras encore vivante dans ce bas monde. » Elle s'est alors réveillée de son sommeil rassasiée et n'a ni mangé ni bu depuis ce jour là. Elle n'en ressentait même pas le besoin. 

L'histoire de cette femme est véridique et était connue dans sa région. Le faqiih, le spécialiste de la jurisprudence MouHammad ibnou Hamdawayh al Haarithiyy et 3Abdou l Laah ibnou 3abdi r-RaHmaan qui jugeait parmi les plaignants de sa région ont fait l'éloge de RaHmah bintou Ibraahiim. Ils ont tous deux confirmé cette histoire et dit qu'il n'y a pas de divergence parmi eux au sujet de cette femme. 3Abdou l Laah ibnou 3abdi r-RaHmaan a même dit « je n'ai vu d'elle que du bien, je n'ai pas trouvé de mensonge dans sa prétention ni de ruse pour frauder ». 

Al Haakim rapporte que les délégués du Sultan de l'époque l'avaient tenue enfermée un mois par le passé. Soucieux de vérifier la véracité de ses propos, il fermait toutes les issues et chargeait quelqu'un de la surveiller. Il ne la voyait ni boire ni manger et ne trouvait avec elle ni traces d'urine ni de selles.
Ceci est certes une chose étonnante mais les croyants ne la considèrent pas impossible selon la raison. En effet, le musulman est catégorique sur le fait que Allaah est tout puissant sur toute chose et qu'Il est le Créateur de tout ce qui entre en existence. 

Allaah taa3aalaa dit : ce qui a pour sens « Et Il est tout puissant sur toute chose » (Souurat al Hadiid aayah 2) 
Et Il dit : ce qui a pour sens « Dis, Allaah est le Créateur de toute chose ». (Souurat Ar-Ra3d aayah16) Ainsi Allaah est le Créateur de la faim et de la soif et Il est le Créateur des nourritures et des boissons. C'est également Lui Qui crée le fait que la nourriture et la boisson apaisent la faim et la soif. Les nourritures et les boissons ne sont pas créatrices de quoi que ce soit car elles n'ont même pas de volonté. 

Ainsi, si Allaah le veut Il peut créer en une personne le fait d'être rassasiée sans qu'elle n'ait à manger ni à boire et sans même qu'elle n'en ressente le besoin. Tout comme il se peut qu'une personne ingurgite une grande quantité de nourriture et de boisson sans jamais être rassasiée, si Allaah le veut. 

Comme le démontre l'histoire de RaHmah bintou Ibraahiim, Allaah est le Créateur de toute chose et Il est Tout Puissant à réaliser ce qu'Il veut. Rien ne Le rend incapable et ceci est un fondement de la croyance musulmane. Le musulman est quelqu’un qui n'attribue pas à Dieu l'incapacité ou la faiblesse. 

L'histoire de RaHmah bintou Ibraahiim nous montre également le grand mérite de la patience face aux épreuves selon le jugement de Allaah. Allaah a promis la récompense à ceux qui font preuve de patience face aux épreuves et Allaah est véridique. Que l’on se recommande alors les uns les autres la patience dans l'obéissance à Allaah et soyons de ceux qui Le remercient pour les bienfaits qu'Il nous accorde. Et les bienfaits que Allaah nous accorde, nous ne pouvons les énumérer en totalité tellement ils sont nombreux.

Même lorsqu'une épreuve nous atteint, continuons à observer ceux qui ont été plus éprouvés que nous et disons : «dafa3a lLaahou maa kaana a3Dham» ce qui a pour sens «La louange est à Allaah Qui a repoussé de nous ce qui aurait pu être pire encore» ou "Innaa li l Laahi wa innaa ilayhi raaji3ouun' ce qui a pour sens « Certes nous appartenons a Allaah et nous irons à Son jugement au jour dernier.»
Каталог фаберлик
Ремонтненский район